Anglais1
RETOUR VERS LE SITE
item5a

Tout au long de ces pages, vous apprendrez à construire votre sténopé: du plus simple au plus évolué.
En privilégiant le côté basique, le côté « à la portée de tous » et aléatoire de ce merveilleux système.
En obtenant dès la première boîte, des résultats surprenants.
Sans passer par des déboires incessants (une photo plus ou moins réussie suivie de dix autres, toute blanches ou toute noires), en ne comprenant pas le pourquoi tous ces ratages.

Dans un pas-à-pas très simple qui permet de s'y mettre sans avoir aucune connaissance préalable de la photographie.
(ne manquez pas de jeter un coup d'oeil sur la table des matières).

Une façon de faire qui permet d'y associer de jeunes enfants comme ma petite nièce Nora qui, à huit ans a réalisé, à peine aidé par son tonton, un petit livre de 12 photographies relatant les aventures de ses petits personnages favoris, les Trolls.
(voir les deux images ci-contre).

J'ai été amené à donner de nombreux stages de sténopés.
J'ai toujours été frappé par deux choses: la rapidité avec laquelle on arrive a des résultats surprenants et la liberté créative et imaginative engendrée par ce procédé tout simple que l'on peu pratiquer avec une économie de moyens pour le moins inhabituelle en ces temps de gaspillages et d'ode sempiternelle à la croissance.

En effet, le plus souvent, le sténopé impose, vu l’étroitesse de l’orifice par lequel pénètre la lumière qui va « écrire » les choses sur le papier ou le film sensible, des temps de pose inhabituellement longs : de quelques dizaines de secondes à quelques dizaines de minutes, voire à plusieurs heures.

Nous reprenons contact avec le temps qui passe.
Les choses qui changent, qui bougent - le soleil, les nuages, le vent qui fait onduler l’herbe - , les hommes et les femmes dont on « tire » le portrait, mais ce n’est pas clic-clac, c’est 30 ou 40 secondes…

Le sténopé donne aux images une profondeur de champ infinie qui rompt avec les codes habituels de la photographie et qui brouille en quelque sorte la lecture conventionnelle des plans successifs.

Et puis ces accidents, ce côté aléatoire, pas de viseur, l’intuition ...

Christian Carez
photographe

Professeur honoraire de l' ENSAV de La Cambre Beersel Belgique

petitsmalins2
petitsmalins1

© nora tsibidas

carez8x10MG3281stenocameras
soldes21

un sténopé tout simple construit en MDF

COMMANDEZ-LE DÈS AUJOURD'HUI  AU
item2d item2b item2a item1 Anglais1 soldes21 COMMANDEZ-LE DÈS AUJOURD'HUI  AU